Return to site

Entente de collaboration pour le futur de Montréal

Entente de collaboration entre la Ville de Montréal, le C40,

la Fondation David Suzuki et la Fondation Familiale Trottier

Montréal, 3 décembre 2018 –Afin de faire de Montréal un véritable leader municipal en matière de lutte contre les changements climatiques et en lien avec ses engagements du Sommet mondial en action climatique (Global Climate Action Summit) de San Francisco, la Ville de Montréal annonce la signature d’une entente de collaboration avec le C40, la Fondation David Suzuki et la Fondation Familiale Trottier pour une période de 2 ans.

« Dans la foulée de la signature du One Planet Charterà San Francisco, et de l’adoption d’une déclaration climatique par les élus du conseil municipal, nous pouvons désormais compter sur un appui de taille avec l’engagement de grands partenaires montréalais, crédibles et engagés pour atteindre nos cibles en vue du Deadline2020. Ensemble, nous entendons faire de Montréal un véritable leader dans la lutte contre les changements climatiques, et apporter des solutions concrètes pour changer et réussir la transition écologique. Rappelons qu’à titre de ville membre du C40, nous nous sommes engagés à mettre en place les actions nécessaires pour rendre la métropole résiliente et carboneutre d’ici 2050 », a affirmé la mairesse de Montréal, Madame Valérie Plante.

« Ce partenariat unique entre la société civile et le gouvernement permettra à Montréal d’atteindre son objectif ambitieux de neutralité carbone avant 2050. Alors que les gouvernements nationaux luttent pour atteindre leurs cibles climatiques, le leadership des maires des grandes villes demeure essentiel pour éviter les dangers des changements climatiques qui touchent la planète », a indiqué M. David Miller, directeur régional de l’Amérique du Nord et ambassadeur pour une action climatique inclusive au C40 Cities Leadership Group.

M. Karel Mayrand, directeur général pour le Québec et l’Atlantique à la Fondation David Suzuki a ajouté : « Les changements climatiques seront le principal défi de la prochaine génération. Les 90 décès causés par les vagues de chaleur de l’été dernier ont démontré l’urgence d’agir concrètement pour limiter le réchauffement climatique sous 1,5 degrés Celcius et de nous adapter face aux impacts croissants des changements climatiques. L’engagement pris dans le cadre du C40 démontre le leadership de Montréal dans la lutte contre les changements climatiques. Nous sommes heureux de nous unir derrière ce leadership pour faire de la métropole un modèle de transition écologique et de résilience, au Canada, en Amérique du Nord et dans le monde ».

« L’ensemble de la collectivité montréalaise doit se mobiliser pour relever le défi des changements climatiques. C’est dans cet esprit que notre fondation a décidé d’offrir son appui à la mairesse Plante. Pour nous, il est primordial que les connaissances scientifiques et les meilleures expertises et technologies soient mises à contribution pour produire un plan de lutte contre les changements climatiques ambitieux et réalisable », a conclu M. Eric St-Pierre, directeur général de la Fondation Familiale Trottier.

Cette collaboration permettra une mise en commun des ressources dans le but de développer un plan concret et ambitieux de réduction des émissions de GES et un plan d’adaptation aux changements climatiques compatible avec les objectifs de l’Accord de Paris. Au total, les partis se sont engagés à collaborer sur trois sujets : la réduction des émissions de GES, l’adaptation et la résilience face aux changements climatiques ainsi que l’engagement et la mobilisation.

La Ville de Montréal pourra compter sur une contribution financière des fondations totalisant minimalement 250 000$ avec la possibilité d’ajouter jusqu’à 400 000 $, selon l’évolution des besoins et l’arrivée potentielle d’autres partenaires financiers.

Engagement de la Ville dans la réduction des émissions de GES

Depuis plusieurs années déjà, la Ville de Montréal s’investit activement pour la réduction des émissions de GES. Les émissions totales de GES de la collectivité montréalaise ont d’ailleurs diminué de 23 % de 1990 à 2014. La Ville souhaite poursuivre sa participation active à la lutte contre les changements climatiques afin d’en faire bénéficier les Montréalais en termes de qualité de vie et de santé, dans un environnement sain, et ce, tout en favorisant une économie verte.

- 30 -

Source : Geneviève Jutras

Attachée de presse de la mairesse

Cabinet de la mairesse et du comité exécutif

514 243-1268

Renseignements : Mélanie Gagné

Relationniste

Service des communications, Ville de Montréal

514 868-8762

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly